Bientôt les élections… pour qui allez-vous voter ?

Après la manifestation du 3 février dernier, tous les partis politiques ont promis d’agir en faveur du statut des accueillantes d’enfants tant réclamé, bien sûr pour après les élections. La Ligue des Familles (https://www.laligue.be) a adressé ses propositions pour un accueil de la petite enfance de qualité, aux candidats de 6 partis politiques. Pour satisfaire 100% des besoins des parents en matière d’accueil des enfants de 0 à 3 ans, il faudrait créer 3500 places par an d’ici 2022. Je me permets ici de reprendre une partie de cet article qui recense les réponses de ces partis politiques :

— MR —

Pour le MR, la création des 3500 places doit être un objectif planché. Pour permettre la création de plus de places d’accueil, le MR souhaite assouplir les critères d’agréments de l’ONE et soutenir la création de milieux d’accueil alternatifs (qui ne soient pas des crèches). Le MR veut également développer l’attractivité du métier d’accueillante, notamment par des subventions et une amélioration du statut. Une autre piste soulevée par le MR est celle du soutien aux crèches d’entreprises.

— PS —

Le PS propose de créer 10 000 places d’accueil d’ici 2019. Cela équivaut à 2000 places de plus que le Plan Cigogne 3. Concernant l’accessibilité des lieux d’accueil à court terme, le PS veut donner la priorité à moyens constants aux travailleurs tout en tant maintenant une certaine mixité sociale dans ces milieux d’accueil en privilégiant des structures comme les haltes garderies ou des multiplicités dans un même lieu. Sur Bruxelles, le PS veut développer le pré-gardiennat des enfants de 18 à 36 mois.

— cdH —

Pour le CDH, la création de places d’accueil est une priorité et les moyens doivent être mis en place. Le CDH veut donner aux accueillantes un statut complet qui permettra dans une certaine mesure de renforcer les vocations, d’avoir une meilleure répartition sur le plan géographique de l’accueil de l’enfance.

— ecolo —

Pour ecolo, l’enjeu pour les années qui viennent sera de s’assurer que l’engagement de créer 1600 places d’accueil par an soit tenu par le prochain gouvernement. S’il y a la possibilité au niveau budgétaire de créer davantage de places, le parti agira dans ce sens.

— FDF —

Le FDF se retrouve dans le taux de couverture recommandé par la Ligue des familles, à l’horizon 2022. De manière générale, le FDF préfère que les pouvoirs publics oeuvrent en priorité à la création de nouvelles places plutôt qu’à la diminution du coût de l’accueil pour les parents. Il s’agit en effet pour ce parti d’une condition indispensable à l’accès des femmes au marché de l’emploi. Au niveau de la Région bruxelloise, le FDF est préoccupé par la décision prise par la Flandre de modifier les critères d’agrément de « Kind & Gezin » (ONE flamand) pour les milieux d’accueil.

— PTB —

Le PTB a repris les chiffres de la Ligues des familles sur le taux de couverture. De plus, le PTB souhaite la création de 10 000 places d’urgence. Le parti veut mettre l’accent sur les crèches publiques.

Savez-vous déjà pour qui vous voterez ce 25 mai ? J’espère simplement que cela ne sera pas que des promesses électorales !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.