Cours d’organisation et de gestion éducative (Partie 3)

Cours d’organisation et de gestion éducative (Partie 3)

Voici la suite (et fin) des pages Cours d’organisation et de gestion éducative – Partie 1 et Cours d’organisation et de gestion éducative – Partie 2.

12 – Aménager des conditions favorisant une qualité de vie professionnelle

Il faut pouvoir travailler dans des conditions optimales, sécurisantes et propres à l’épanouissement de chacun. Vous devez limiter les stress occasionnés par votre vie privée. Lorsque vous êtes en contact avec des enfants, vous êtes professionnel et vous devez vous conduire comme tel. A l’inverse, votre famille ne doit pas souffrir de votre situation professionnelle. Elle ne doit pas être mise à l’écart au profit des enfants que vous accueillez. C’est pourquoi il est nécessaire d’accorder une attention particulière à chacun d’eux.

Revoir vos pratiques, l’aménagement de l’espace, le projet d’accueil permet également d’évoluer dans sa profession et évite de rentrer dans une routine de travail.

Vous devez garder à l’esprit le bien-être des enfants avant tout et n’oubliez jamais que la communication est l’élément essentiel d’une vie professionnelle épanouie.

Pensez à vous impliquer dans des projets qui mobilisent votre intérêt et renouvellent votre motivation (formations, réunions, rencontres, implications dans des projets locaux…).

13 – Développer une dynamique de réflexion professionnelle et mettre en oeuvre le projet pédagogique

Vous allez accueillir l’enfant d’un autre et ceci n’est pas chose aisée… Vous ne devez en aucun cas vous substituer aux parents, mais vous devez tout de même devenir une personne de référence pour l’enfant. L’enfant va devenir particulier à vos yeux et vous serez particulière aux siens. Agir au cas par cas, adapter votre travail aux besoins de l’enfant et l’individualiser doivent rester vos priorités.

Pour ce faire, vous disposez d’un outil pédagogique important : le projet éducatif. Ce projet est rédigé avec plusieurs intervenants experts dans le domaine de l’enfance. Ce projet n’est pas statique ! Il est évolutif et doit être revu régulièrement.

Il est nécessaire de dialoguer et d’entretenir la communication avec les professionnels de l’enfance. Pouvoir s’inscrire dans une dynamique de réflexion professionnelle vous permet d’avoir en quelque sorte un “garde-fou”. Ces rencontres sont donc des moments privilégiés où vous pouvez discuter de problèmes rencontrés, de situations difficiles pour vous… Des conventions sont aussi établies entre professionnels comme les médecins, infirmières, assistantes sociales…

Il est également nécessaire pour vous de pouvoir prendre du recul par rapport à votre profession et ainsi vous remettre constamment en question : est-ce que mon travail est suffisant ? Que dois-je faire pour l’améliorer ? Quels sont mes points forts et mes points faibles ? Comment faire pour me corriger ?… Ces rencontres vous aideront à répondre à ces questions.

Continuez à vous documenter, faites appel à des ressources externes (articles, livres…). Faites aussi appel à vos ressources internes : observation de vos pratiques, remise en question, évolution professionnelle… Modifiez votre cadre professionnel, faites-le évoluer. N’oubliez pas de faire référence à ces changements dans votre projet d’accueil.

Accueillir des stagiaires peut être bénéfique pour le milieu d’accueil. Cela vous permet de rester à l’écoute de l’évolution des pratiques enseignées à l’école.

14 – Soutenir un processus de formation continue

Le métier d’Accueillant(e) d’enfants à domicile est une profession à part entière pour laquelle il faut avoir certaines qualifications, d’une part celles représentées par votre diplôme, et d’autre part vos aptitudes à réaliser votre travail. Il est évident que vous allez acquérir de l’expérience et que l’on apprend encore sur le terrain. Néanmoins, il est important de ne pas rester sur ses acquis.

Une formation continue est donc indispensable pour approfondir, actualiser et compléter les connaissances acquises jusqu’à lors.On ne connait jamais tout de son métier, on peut toujours se perfectionner. Il existe donc des modules de formation auxquels vous pouvez vous inscrire afin de rester ouverte aux nouvelles techniques et méthodes pouvant améliorer la qualité d’accueil que vous offrez aux touts-petits. N’oubliez pas que la formation continue fait partie de vos devoirs.

15 – La qualité d’accueil, c’est aussi favoriser les relations avec les associations et les collectivités locales

Il est important de maintenir la communication et le contact avec diverses initiatives locales oeuvrant pour le bien-être des enfants : SOS Famille-Enfants, CPAS, bibliothèques, ludothèques, écoles maternelles…

S’unir autour d’un projet commun permet une plus grande professionnalisation. Collaborer ensemble de manière complémentaire contribue au bon développement de l’enfant. Par exemple, se rendre à la bibliothèque permet à l’enfant de s’épanouir tant au niveau psychique (lecture d’une histoire) que physique (découverte du livre en relief, en tissu…). Vous pouvez éventuellement participer à la vie sociale du quartier (balade d’Halloween…). Il faut bien sûr préparer au préalable ces activités. Les parents doivent toujours être mis au courant de telles initiatives et doivent donner leur accord écrit au préalable.

Conclusion

Il est important que vous respectiez scrupuleusement votre projet éducatif. Le cas échéant, vous risquez de perdre toute crédibilité auprès des différents intervenants.

L’ONE vous met en garde contre certains pièges que vous pouvez rencontrer lors de la rédaction du projet :

  • un projet d’accueil trop rigide ne laisse pas la place à la spontanéité.
  • des objectifs trop utopiques/idéalistes qui feraient très vite place à de la frustration et de la déception.
  • trop de remises en question qui finirait par vous décourager. Il faut parfois se laisser vivre sur des acquis positifs, pourquoi changer une équipe qui gagne ?
  • trop de rigidité dans les pratiques empêchant toute adaptation et remise en question.

En définitive, nous pouvons considérer que le projet d’accueil pédagogique et/ou éducatif est l’application concrète du code de qualité. Il est l’accessibilité à tous d’obtenir un milieu d’accueil de qualité optimale.

A vous maintenant de rédiger votre “projet d’accueil” personnel !

Publicités

3 thoughts on “Cours d’organisation et de gestion éducative (Partie 3)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top