Signez la pétition pour un meilleur accueil des enfants en Belgique !

Signez la pétition pour un meilleur accueil des enfants en Belgique !

Aujourd’hui, je voudrais parler du statut d’Accueillante d’Enfants, tel qu’il est en Belgique, non valorisé et non reconnu comme il devrait être !

Je vous encourage à venir signer cette pétition : Un enfant = une place d’accueil de qualité. Venez soutenir la Campagne Enfance de Vie Féminine. Cette campagne a été lancée pour dénoncer la pénurie d’offre de places d’accueil et le manque d’ambition des pouvoirs publics de viser un taux de couverture de 100 %. Aujourd’hui, 25% des enfants de 0 à 3 ans ont une place d’accueil subventionnée en Communauté française, 17% à Bruxelles et 32% en Communauté germanophone. Quant aux exigences européennes, elles sont fixées à 33% pour les enfants de moins de trois ans, ce qui reste dérisoire ! Et on en est encore loin…

Je vous cite un extrait du dossier Presse de la Campagne (vous pouvez en  lire l’intégralité ici : Dossier Presse) :

« Comme nous l’avons affirmé lors de notre dernier congrès : dans une société égalitaire, solidaire et juste, les professions de soins aux autres sont reconnues et valorisées. Malheureusement, plutôt dévalorisées et majoritairement choisies par les femmes, ces professions sont touchées par la précarisation du marché du travail. De plus, beaucoup de femmes sans papiers ou travaillant au noir accomplissent chaque jour des tâches de soins aux autres dans des conditions très difficiles. Il faut dire que, ignorant délibérément toute la complexité des professions de soins aux autres, la société considère qu’elles relèvent d’une disposition «naturelle» des femmes et n’a aucune valeur économique. Pourtant, ces métiers nécessitent un ensemble de compétences (savoirs techniques et pratiques) et d’attitudes (disponibilité, capacité d’écoute et d’observation, patience, bienveillance…) adaptées à la prise en charge des enfants. Enfin, les professionnelles de ces secteurs ont également un rôle à jouer dans la transmission de modèles et de valeurs puisqu’elles interviennent auprès des personnes, des enfants, des familles. Pour que ces balises de bien-être et d’égalité entre les enfants soient garanties, il faut assurer prioritairement une stabilité et une sécurité d’emploi aux travailleuses de ce secteur.
Concrètement, ces conditions ne peuvent être remplies que si les statuts des travailleuses du secteur sont valorisés et de qualité. Il s’agit notamment de reconnaître et valoriser le statut des accueillantes d’enfants conventionnées. C’est aujourd’hui grâce à leur expertise qu’un accueil à domicile de qualité peut être proposé aux parents à un coût abordable. Mais qui connaît les conditions de travail de ces femmes ? Les accueillantes, des femmes pour l’immense majorité d’entre elles, accueillent de 1 à 4 enfants, de 3 mois à 3 ans, à leur domicile. Elles prestent des journées de 10 heures minimum, parfois 12 en fonction des horaires des parents, et fournissent les repas aux enfants accueillis. On parle donc de 5 jours sur 7, 10h par jour et 4 enfants à temps plein par jour. Pourtant, ces travailleuses n’ont pas droit aux allocations de chômage, à la valorisation de l’ancienneté, à la reconnaissance des formations suivies, aux congés payés, au 13e mois, au pécule de vacances… Autre aberration, leur « statut sui generis » actuel établit un lien direct entre le nombre d’enfants accueillis et le temps de travail. Ce non-statut est bien une preuve supplémentaire du manque de valorisation et de volonté politique pour ce secteur ! C’est pourquoi il est urgent d’élargir le statut social des accueillantes à un statut complet de travailleuses salariées comme en bénéficie tout autre travailleur en Belgique. »

En 2012, mobilisons-nous tou(te)s ensemble pour faire de l’accueil de l’enfance une responsabilité collective de toute la société !

« Soutenez la campagne en ajoutant votre nom au compteur. Plus il y aura de personnes soutenant notre bataille pour un accueil de l’enfance de qualité, plus notre parole aura de poids auprès des responsables politiques lorsque nous les rencontrerons vers mars-avril 2013 afin de leur apporter notre parole politique de Mouvement ! »

LE COMPTEUR SE CLÔTURE LE 28 FÉVRIER 2013.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top